Bragelonne

Nous sommes actuellement le 22 Novembre 2017, 09:07

Le fuseau horaire est réglé sur UTC




Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Atteindre la page Précédent 1 2 3 Suivant
Auteur Message
 Sujet du message : Re: Basse Fosse de D. Polansky
MessagePublié : 29 Mars 2012, 08:00 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 03 Mai 2010, 09:07
Messages : 275
Localisation : Lorraine
Une interview-mail de Daniel Polanski réalisée par actusf...
http://www.actusf.com/spip/Interview-Daniel-Polansky.html

...ainsi qu'une chronique du baiser du rasoir (sur le même site) :
http://www.actusf.com/spip/Le-baiser-du-rasoir.html


Haut
   
 Sujet du message : Re: Basse Fosse de D. Polansky
MessagePublié : 25 Avril 2012, 11:44 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Octobre 2005, 15:54
Messages : 482
Localisation : A la croisée des mondes
c'est tentant aussi. Le style d'écriture me rappelle un peu Richard Morgan d'après ce que vous décrivez. Est-ce le cas?

_________________
Vivre c'est prouver qu'on vit?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Basse Fosse de D. Polansky
MessagePublié : 25 Avril 2012, 20:54 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 27 Août 2008, 17:28
Messages : 186
L'univers peut rappeler Morgan, mais pas le style d'écriture, absolument pas. M'enfin, j'ai pas eu ce sentiment.

_________________
Image


Haut
   
 Sujet du message : Re: Basse Fosse de D. Polansky
MessagePublié : 26 Avril 2012, 14:39 
Hors-ligne
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 04 Octobre 2005, 15:54
Messages : 482
Localisation : A la croisée des mondes
ok merci pour ta réponse ;)

_________________
Vivre c'est prouver qu'on vit?


Haut
   
 Sujet du message : Re: Basse Fosse de D. Polansky
MessagePublié : 09 Février 2013, 08:47 
Hors-ligne

Inscription : 02 Février 2013, 07:42
Messages : 448
J'ai apprécié : sans être terriblement emballant, c'était plutôt assez bien ! :)


Sur la forme :
375 pages pour 20 € avec une magnifique couverture de Fred Augis et un 4ème de couverture qui a le bon goût de ne pas user la gatling à superlatifs. Merci Bragelonne.


Sur le fond :

Le mélange fantasy et policier est efficace et a souvent donné de beaux résultats. Ici la recette fonctionne encore très bien avec la prose et l'univers de Daniel Polansky, bien mis en valeur par la très bonne traduction de Patrick Marcel.

Le Prévôt nous balade à travers sa ville de lieux en lieux et d'interlocuteurs en interlocuteurs dans la plus grande tradition des enquêtes policières à l'ancienne.
Mais malgré un style et un rythme agréable, ni la description des uns ni la personnalité des autres ne laissent de souvenirs impérissables.
Du solide mais du classique car tous les rebondissements sont prévisibles sinon annoncés à l'avance.
Je me suis même laissé un peu endormir dans l'enchaînement des faits durant les 7 jours de survis du Prévôt qui constitue l'essentiel du roman.

Et concernant le dénouement, que personnellement j'avais vu venir longtemps sinon très longtemps à l'avance, je m'attendais à du pyrotechnique ou du tragique... Mais non, c'est sobrement réglé en quelques pages !

Avec la narration à la 1ère personne, un personnage principal cynique qui navigue entre la voyoucratie d'en bas et la voyoucratie d'en haut, avec moult magouilles et une ambiance dignes d’un Roman Noir, le Prévôt de Daniel Polansky marche carrément sur les plates-bandes de Garett P.I. (Glen Cook) et de Taltos (Steven Brust).
Il flotte aussi ici et là le parfum de l'Ange de la Nuit (Brent Week) et des Salauds Gentilhommes (Scott Lynch).
Il flotte aussi ici et là le parfum des espaces urbains de Baldur's Gate et The Witcher.
Je me suis remémoré fortement le chapitre « Wyzima Confidential » pour ne pas le citer.


Des ouvertures vers la fantasy urbaine ?

Rigus la cosmopolite, sa ségrégation socio-spatiale en quartiers paumés (gangrenés par les mafias, les gangs, les dealers et les trafics de stupéfiants) et en quartiers huppés (très bons clients desdits dealers et desdits trafics de stupéfiants), ses communautés diverses avec son chinatown et sa Little Italy, son racisme ordinaire et sa police aux ordres du pouvoir aristocratique en place qui s'embourbe dans les conflits d'autorités ou/et de personnalités...
… Toute ressemblance avec une métropole américaine moderne lambda serait-elle purement fortuite ?

Tous ces policiers au lourd passé, du flic de base qui patrouille dans les rues au sosie du tyrannique Edgard Hoover en passant par la criminelle, les experts froids et les groupes d'intervention spéciaux...
Tous ces discours explicites ou implicites sur les partenaires, les ripoux, les boeufs-carottes...
Un Prévôt qui a une bonne tête de Michael Chiklis de la série culte The Shield...
Rappellent sans conteste l'univers des séries policières américaines !
Si on ajoute un scénario dans le plus pure tradition du Hard Boiled (les autorités corrompues, les crapules en tout genre, les femmes fatales, les représentants de l'ordre blasés qui naviguent entre différents niveaux de gris)...

… On pourrait se demander si l'auteur n'aurait pas mieux fait d'aller plus franchement sur les terres de la fantasy urbaine.


Bref :
Ce Baiser du Rasoir est très satisfaisant, mais il lui à nombreux niveau d'un je-ne-sais-quoi pour pouvoir passer un cap supplémentaire. Si tout n’est pas convainquant (worldbuilding, rythme, intrigue), un 1er roman qui a assurément de la gueule. Un auteur que je retrouverais avec plaisir mais que je ne vais pas non plus attendre avec impatience.


Maintenant je passe en mode pinailleur :
Encore une fois un auteur anglo-saxon, pour ne pas dire américain, nous écrit une histoire se déroulant dans un univers médial-fantastique avec du tabac, du chocolat, du café, du thé, du sucre, du rhum, de la vodka, du whisky Ballantine / Jack Daniel's, du champagne, des sofas, des divans, des canapés... Du coup avec tous ces éléments on pense d'avantage à la 1ère modernité européenne (1500-1650) qu'à un énième univers médiéval fantastique : si l’auteur avait plus clairement construit un univers capes & épées, tout aurait été raccord.

Liberté artistique, manque d'imagination ou manque de culture ? Choisissez votre explication.
On pouvait mieux attendre de la part d'un auteur qui par d'autres côtés s'est fort bien renseigné sur les armes de tranchées de la 1ère Guerre Mondiale, qui fait des allusions savoureuses au krach boursier de Vienne en 1873 et ses conséquences, qui évoque la révolution hollandaise en faisant des Provinces-Unies une république à la fois nationaliste et populaire, et qui fait des liens entre les politiques interventionnistes des « Treize Territoires » (sic) et des intérêts financiers oligarchiques basés dans les « Îles » (faites votre choix entre les nombreux paradis fiscaux anglo-saxons qui sévissent des 2 côtés de l'Atlantique)...

_________________
Fans de Gemmell, venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/


Haut
   
 Sujet du message : Re: Basse Fosse de D. Polansky
MessagePublié : 18 Juin 2013, 10:57 
Hors-ligne

Inscription : 02 Février 2013, 07:42
Messages : 448
La sortie du 2e tome en français est-elle dans les tuyaux ?
D'avances merci pour la réponse et donc l'info. ;)

_________________
Fans de Gemmell, venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/


Haut
   
 Sujet du message : Re: Basse Fosse de D. Polansky
MessagePublié : 28 Août 2013, 16:50 
Hors-ligne

Inscription : 02 Février 2013, 07:42
Messages : 448
Albéric a écrit :
La sortie du 2e tome en français est-elle dans les tuyaux ?
D'avances merci pour la réponse et donc l'info. ;)

Bis répétita, d'autant que le 3e tome est pour bientôt et VO.
J'ai bien envie de retrouver la Fantasy Noir.

_________________
Fans de Gemmell, venez nous rejoindre : http://david-gemmell.frbb.net/


Haut
   
 Sujet du message : Re: Basse Fosse de D. Polansky
MessagePublié : 29 Août 2013, 11:52 
Hors-ligne

Inscription : 09 Juillet 2010, 17:21
Messages : 749
Localisation : NICE
Puis, moi aussi j'aimerais bien avoir des nouvelles du tome 2, j'avais beaucoup aimé le tome 1.
ET comme j'ai de plus en plus de mal à trouver des livres de Fantasy qui me plaisent vraiment, et m'embarquent dans l'histoire, je tiens d'autant plus à ceux qui m'ont séduite.


Haut
   
 Sujet du message : Re: Basse Fosse de D. Polansky
MessagePublié : 30 Septembre 2013, 12:54 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Décembre 2008, 14:41
Messages : 3414
Pas de nouvelle je redemanderai au début de l'année prochaine.

_________________
Je m'éveillais avec un mal de crâne à côté duquel ma cheville enflée passait pour une branlette administrée par une putain à dix ocres de l'heure.
Le baiser du rasoir de Daniel Polansky
Livres lus en 2015 :360
Livres lus en 2016 :92


Haut
   
 Sujet du message : Re: Basse Fosse de D. Polansky
MessagePublié : 14 Octobre 2013, 20:02 
Hors-ligne
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 05 Décembre 2008, 14:41
Messages : 3414
En janvier il sort en poche chez Folio SF :D

_________________
Je m'éveillais avec un mal de crâne à côté duquel ma cheville enflée passait pour une branlette administrée par une putain à dix ocres de l'heure.
Le baiser du rasoir de Daniel Polansky
Livres lus en 2015 :360
Livres lus en 2016 :92


Haut
   
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet  Répondre au sujet  [ 30 messages ]  Atteindre la page Précédent 1 2 3 Suivant

Le fuseau horaire est réglé sur UTC


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas transférer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher :
Atteindre :  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Limited
Traduction française officielle © Maël Soucaze