Les Clés de l'œuvre de J.R.R. Tolkien
Feuilleter ce livre Ajouter à une liste
Partager
Paul Kocher

Les Clés de l'œuvre de J.R.R. Tolkien

Grand Format
Parution: 2 février 2022
22,00 €
35,95 $CA
Formats et éditions
Collection Essais
ISBN 979-10-281-0255-5
Traducteurs Agnès Marot, Vincent Ferré, Aurélie Brémont, Pauline Loquin

"Pourquoi faire reparaître en 2022 un livre publié il y a cinquante ans, alors que de nombreux ouvrages ont paru sur l’œuvre de J.R.R. Tolkien, comme le désormais classique J.R.R. Tolkien, auteur du siècle, de Tom Shippey (Bragelonne, 2016) et le Dictionnaire Tolkien (Bragelonne, 2019) ? En 1972, on ne connaissait d’ailleurs ni Le Silmarillion, publié par Christopher Tolkien en 1977, ni les Contes et légendes inachevés (1980)… et pourtant, Paul Kocher (1907-1998), ancien professeur à Stanford, bon connaisseur des littératures des XVIe-XIXe siècles, nous propose dans ce livre une irremplaçable vue d’ensemble de l’œuvre telle qu’elle était connue à la fin de la vie de J.R.R. Tolkien (1892-1973).

À partir du Seigneur des Anneaux, il livre une interprétation éclairant aussi bien Le Hobbit que des textes moins connus mais fondamentaux, comme l’essai sur le merveilleux et la Fantasy (Du conte de fées), les « contes » Feuille, de Niggle et Smith de Grand Wootton, sans oublier le malicieux Fermier Gilles de Ham, ou encore le saisissant Retour de Beorhtnoth et les textes d’inspiration médiévale (Imram, Le Lai d’Aotrou et Itroun – inédits en français à ce jour), jusqu’au recueil poétique intitulé Les Aventures de Tom Bombadil.

Toute la cohérence de l’œuvre « vivante » de J.R.R. Tolkien apparaît sous la plume de Paul Kocher, qui nous montre qu’elle est traversée par une réflexion sur l’héroïsme et la liberté, l’usage mesuré de la force, sur la faiblesse paradoxale du mal et la fascination du pouvoir – à mille lieues du faux procès de « manichéisme » ; ou encore par un dosage savant entre le merveilleux et le familier qui permet d’entrer dans ce monde inventé ; par une mélancolie visible dans le destin des elfes quittant la Terre du Milieu ; par une méditation sur la vie humaine symbolisée par des peuples aussi semblables et différents que les nains et les elfes, les ents et les hobbits… certaines analyses concernant Aragorn ou Sauron, l’Anneau et la nature du mal n’ont jamais été dépassées mais ont été copiées et répétées maintes fois depuis. De nombreuses hypothèses et intuitions – même si l’auteur de ces lignes ne souscrit pas à l’intégralité des réflexions – se sont révélées justes depuis la parution de ce livre.

Ce texte essentiel, qui a d’ailleurs reçu un Mythopoeic Scholarship Award, les lecteurs francophones peuvent aujourd’hui le découvrir dans une édition enfin complète (l’important chapitre 7 ainsi que presque toutes les notes ayant été omis dans l’édition précédente, de 1981), dans une traduction revue par Agnès Marot et complétée par Aurélie Brémont, Vincent Ferré et Pauline Loquin."

Vincent Ferré

Feuilleter ce livre Ajouter à une liste
Partager
A propos de l'Auteur Paul Kocher
Voir sa page